Le bénévolat

MON ENGAGEMENT. Quand on souhaite s’engager en solidarité, on pense souvent à être bénévole. Mais saviez-vous que le bénévolat n’est légalement pas un statut ? Alors comment ça marche ?

Le bénévolat n’a pas de définition légale. Selon le Conseil économique, social et environnemental, dans un avis du 24 février 1993, « est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ». En l’absence pour l’instant de définition légale, celle-ci est souvent utilisée en tant que telle.

Comment ça fonctionne ?

Le bénévolat peut être ponctuel (ex : dans le cadre d’un événement) ou très régulier (ex : visite d’une personne âgée isolée une fois par semaine). C’est en inscrivant son action dans la durée que le bénévole peut participer plus activement au fonctionnement de l’association et de son projet. 

En général, les associations recherchent des bénévoles pour des actions que l’on pourrait qualifier de "terrain" :

  • animer des ateliers de prévention (sécurité routière, santé sexuelle, alcool, drogues…)
  • proposer un soutien social en étant accompagnateur de personnes handicapées ou de personnes âgées, en visitant des personnes seules (domicile, prison, hôpital…) ou en effectuant des maraudes à la rencontre de personnes en situation d’exclusion
  • participer à des collectes (denrées, vêtements, produits du quotidien…)
  • divertir et soutenir les patients de services hospitaliers (oncologie, pédiatrie…)
  • organiser des actions de proximité (animation de quartier, débats, nettoyage environnemental…).

Mais elles ont également besoin d’être aidées dans les fonctions "support" :

  • proposer un appui en secrétariat, en gestion administrative, en comptabilité, en informatique, etc.
  • fournir un soutien en communication interne ou externe.

La variété des missions bénévoles est immense ! Trouvez la vôtre sur les plateformes Passerelles & CompétencesFrance BénévolatTous bénévolesJeune et Bénévole ou bien directement sur les sites des associations (telles que Médecins du Monde, etc.).

Comment s’engager dans le bénévolat ?

Si vous souhaitez vous engager, il est préférable d’entrer directement en contact avec l’association qui vous intéresse pour un échange, et donc savoir si elle correspond à vos attentes mais aussi si vous correspondez aux besoins de cette dernière. Il est important de rappeler que l’action concrète est au service du projet de l'association et non l’inverse.

Généralement, l’association propose une séance d’information sur ses activités et/ou un rendez-vous personnel pour présenter son projet associatif et son organisation. Par la suite, elle peut proposer une période d’accueil et de découverte en binôme/parrainage. Une formation peut être proposée. Cette période est suivie d’un engagement plus ou moins formalisé selon les associations. A noter que, selon les organisations, l’accueil des bénévoles peut être plus ou moins structuré.

Il est important de déterminer si la structure correspond d'une part à vos valeurs, vos motivations, vos disponibilités et d'autre part à votre savoir, votre savoir-être et votre savoir-faire. Il ne faut pas craindre de mettre un certain temps à explorer et à choisir le bénévolat qui conviendra aux deux parties.

Bon à savoir : l’association France Bénévolat vous aide à  vous orienter :

  • Le site web propose des milliers de missions bénévoles en association partout en France.
  • Dans les points d’accueil France Bénévolat, un conseiller aide à appréhender le milieu associatif, pose des questions sur les motivations et oriente sur les possibilités d’engagement. Des noms et coordonnées d’associations peuvent être donnés en fonction des envies et savoir-faire du futur bénévole.

                                                                                      

Le bénévolat de compétences

Cette forme de bénévolat permet à des personnes de mettre leurs compétences à disposition des associations pour des missions ponctuelles. On parle donc de « bénévolat de compétences ». Le gain est mutuel : l’association bénéficie de compétences qu'elle n'aurait pas pu s'offrir autrement ; le bénévole vit une expérience solidaire et formatrice. Cela permet également au bénévole d’acquérir ou de renforcer des compétences précises.

L’association Passerelles et Compétences met en lien des associations avec des personnes désireuses d’apporter une aide dans le cadre d’une mission déterminée dans le temps. Globalement, il est constaté que les associations recherchent ce type de bénévoles dans tous les domaines, avec  un accroissement récent des besoins en marketing et communication digitale.

Le bénévolat à l’international

La majorité des ONGs ne proposent pas de bénévolat à l’international mais certains organismes proposent de faire du bénévolat à l’étranger pendant des vacances scolaires ou des congés. Les séjours de bénévolat et/ou les chantiers internationaux de jeunes bénévoles permettent l’apprentissage de la citoyenneté et sont un lieu privilégié de rencontres entre des personnes de toutes origines sociales et de cultures très différentes. Cependant, il faut être très vigilant avant de partir : il est important de savoir que cela peut impliquer des risques liés dans certains cas à l’absence de formation obligatoire au départ, à l’absence d’encadrement professionnel sur place mais également à l’absence de couverture sociale particulière. A savoir aussi : dans la majorité des cas, les frais de déplacement et de vie sont à la charge du bénévole. Renseignez-vous donc bien sur la structure avec laquelle vous envisagez de partir.

Qui sont les bénévoles ?

En 2016-2017, 13 millions de personnes se déclarent bénévoles selon l’étude La France bénévole 2017.

Qui sont ces bénévoles ?

  • 1 bénévole sur 5 a moins de 35 ans,
  • ce sont autant des femmes que des hommes.

Quand décident-ils de devenir bénévoles ?

  • lorsque les personnes disposent ou s’accordent une plus grande disponibilité,
  • par l’invitation d’un proche,
  • en réaction à un problème local ou soudain.

Dans quel cadre ?

  • certains sont bénévoles de façon informelle (aide à leur voisin, collecte pour des victimes) ;
  • d’autres le sont dans le cadre de leur communauté religieuse ou de leur municipalité ;
  •  le plus grand nombre le sont dans le cadre d’une association.

    Dans quels secteurs d’activités ?

    • social & caritatif,
    • sport,
    • loisirs,
    • culture, 
    • jeunesse, éducation populaire,
    • santé, recherche médicale, aide aux malades,
    • environnement,
    • associations de défense,
    • solidarité internationale,
    • formation, emploi, insertion économique.

    Notons qu’en France, les associations de solidarité internationale ne sont pas en tête de peloton. Agir localement, c’est donc tout à fait possible !

    Les principales sources de satisfaction des bénévoles ?

    • le sentiment d’être utile dans un contexte de plus en plus difficile (67%) ;
    • l’intérêt porté au projet associatif (55%) et aux missions confiées (51%) ;
    • la convivialité (47%).

    Ces sources de satisfaction sont également citées par les bénévoles comme leurs principales motivations, preuve que leurs objectifs sont le plus souvent atteints.

    D’après une enquête du réseau associatif d’experts « Recherches et Solidarités » datant de 2014, avec la crise, non seulement les Français ne se replient pas sur eux, mais ils sont de plus en plus nombreux à avoir un engagement bénévole (en 3 ans, +14% de bénévoles).  La dynamique bénévole ne s’épuise pas ! Forte d’un élan de solidarité, cette évolution repose aussi sur l’impact de l’actualité dans notre quotidien et sur la montée de la précarité et des difficultés sociales qui poussent à agir concrètement près de chez soi.

    Pour aller plus loin, retrouvez les chiffres clés de l'étude "La France bénévole 2017" sous forme d’infographie .

    En savoir plus


    A consulter

    • Ressources Docs,  une base bibliographique qui recense des publications relatives aux diverses formes d’expatriation solidaire : volontariat, salariat, bénévolat... 
    • Diffuz, un réseau social gratuit pour trouver des actions de bénévolat (et d'autres actions solidaires) près de chez soi. 

    A lire

    • « Le travail bénévole : Engagement citoyen ou travail gratuit ? », SIMONET, Maud, La Dispute, 2010/10.

    Cet article a été écrit en collaboration avec Médecins du Monde

    Médecins du Monde, association médicale militante de solidarité internationale, s’engage à soigner les populations les plus vulnérables ici et là-bas, à témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, à obtenir des améliorations durables des politiques de santé pour tous.

    EN SAVOIR PLUS

    Découvrez les autres formes de l'engagement solidaire

    Volontariat

    Le bénévolat

    MON ENGAGEMENT. Quand on souhaite s’engager en solidarité, on pense souvent à être bénévole. Mais saviez-vous que le bénévolat n’est légalement pas un statut ? Alors comment ça marche ?
    Returnees_in_Upper_Nile

    Le salariat

    MON ENGAGEMENT. En solidarité aussi, on peut être salarié ! Allier ses compétences professionnelles et ses valeurs, c’est possible et ce, dans une grande variété de métiers, à la fois en France et à l’international.
    Computer

    Le stage

    MON ENGAGEMENT. Lorsqu’on pense à la solidarité, on s’imagine souvent bénévole ou salarié. Mais avez-vous pensé au stage ? Que recouvre ce statut ? Où peut-on effectuer un stage ?
    Volontariat

    Le volontariat

    MON ENGAGEMENT. Pour s’engager en solidarité, on peut être « volontaire ». Que signifie ce statut ? Est-ce qu’un volontaire perçoit un salaire ? Comment devenir volontaire ? En France ou à l’étranger ?