Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale

DOMAINES. L’ECSI oeuvre à convaincre les citoyens de leur capacité à comprendre la complexité du monde qui les entoure et les origines des inégalités, à développer un esprit critique et à être force de propositions.

Contexte 

Définition. Qu’est-ce que l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale ?

L’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) vise à faire comprendre les interdépendances internationales dans le processus de mondialisation, la complexité des mécanismes qui sont sources d’inégalités sociales, économiques et culturelles, et à réfléchir à des solutions efficaces pour construire un monde solidaire.

L’ECSI se veut une éducation dynamique, ouverte à la participation active et créative, orientée vers le changement et l'action. Sa démarche pédagogique peut se résumer par la formule : s'informer - comprendre – agir, des éléments constitutifs de l'apprentissage de la citoyenneté.

Une autre définition ? "L’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale permet à chacun de comprendre les mécanismes d’interdépendance et d’exclusion dans le monde, de prendre conscience de l’importance d’une démarche citoyenne ayant pour but de favoriser une solidarité entre les territoires, les générations, les groupes sociaux… et d’agir pour la construction d’un monde solidaire." d'après EDUCASOL, la plateforme de référence pour l'éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale.

A quoi sert l’ECSI ?

De nombreuses associations représentatives du domaine de l’Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale (ECSI) proposent d'expliquer cette notion et ses objectifs : Ritimo, le réseau d'information et de documentation pour le développement durable et la solidarité internationale ; le Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) ; EDUCASOL, la plateforme associative de référence pour l’ECSI en France qui a écrit une charte « Pour une éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale ».

Pour résumer, l’Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale permet de faire évoluer le regard de l’individu sur des changements de comportement à adopter, c’est-à-dire de lui permettre de développer un esprit critique sur les enjeux d’une mondialisation effrénée. Cette démarche favorise la solidarité entre les différentes cultures, groupes sociaux et pays afin de construire un monde solidaire.

D’après la charte d’Educasol, il existe plusieurs types d’actions d’Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale :

  • des actions individuelles : adopter une démarche citoyenne (appliquer les droits et devoirs), changer son environnement (les attitudes, comportements, savoirs-être, valeurs), etc.
  • des actions collectives : campagnes d’opinion (échange, réflexion, capitalisation), engagement au sein d’une association, etc.
  • des actions institutionnelles : informer & sensibiliser les citoyens, mettre en place des projets éducatifs, renforcer la participation des citoyens aux décisions politiques, développer la solidarité internationale, etc.

Evolution 

Issue des actions caritatives menées dans les années 60 par des associations principalement orientées pour la lutte contre les famines en Afrique, ce que l’on appelait à l’époque l’éducation au développement (l’EAD) s'est construite à partir des années 70. Elle naît dans les pays du Nord pour faire prendre conscience des inégalités Nord / Sud et aboutir ensemble à des moyens d’actions et des leviers pour les faire cesser. Elle est née d’un regard critique porté sur les politiques de développement menées par les pays dits riches en direction des pays dits pauvres.

Initiée et développée par le secteur associatif, elle est aujourd'hui revendiquée par de nombreux autres acteurs de la société, dont les pouvoirs publics et les collectivités locales qui souhaitent sensibiliser l'opinion publique aux enjeux du développement et à l'impératif de la solidarité internationale.


Acteurs 

Les acteurs intervenant dans le domaine de l'Éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale sont de plus en plus nombreux mais aussi de plus en plus divers :

  • Les ONG et les associations. Elles sont engagées dans l’Education Au Développement de la solidarité internationale ou du développement durable.
  • En France, une plateforme nationale regroupe les associations, campagnes et collectifs, pour lesquels l’ECSI est une des priorités d’actions : il s'agit d'EDUCASOL. Ce regroupement agit en faveur d'une concertation entre les acteurs de l'ECSI en France, organise des rencontres nationales et représente les acteurs auprès des pouvoirs publics français et dans les instances européennes.
  • Les pouvoirs publics. Ils sensibilisent et informent les citoyens au sujet de leurs droits et devoirs. Ils soutiennent également des actions destinées à l’ECSI  comme par exemple la semaine de la solidarité internationale, la quinzaine du commerce équitable, la semaine du développement durable… 

Quelques autres acteurs : Réseau École et Natureccfd-terre solidaire


Métiers 

Il n’y pas de formation spécifique à l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. Afin de travailler dans ce milieu, il est essentiel de développer une compréhension globale des enjeux de la solidarité internationale et du développement durable, associée éventuellement à des compétences pédagogiques. Ces postes nécessitent en effet de l'engagement et une bonne compréhension des enjeux du développement.

Les activités de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale étant principalement concentrées dans le milieu associatif, les postes de salariés sont peu nombreux. Cette thématique est cependant associée à plusieurs domaines : la communication, l’éducation, la gestion de projets… Il est difficile d’associer l’ECSI  à une palette de métiers spécifiques, car il s’agit le plus souvent d’une composante nécessaire et complémentaire pour remplir les critères exigés par la mission.

Exemples : Animateur, Gestionnaire de projet, Chargé d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale...

Tout savoir sur les formations et les métiers de ce domaine dans la rubrique "En faire mon métier"

En savoir plus


A lire
  • Eduquer les jeunes à la citoyenneté et à la solidarité (Starting Block, 2007)
  • Réflexion autour des enjeux et des acteurs de l'éducation au développement : quel rôle pour l'école dans l'éveil citoyen et solidaire de la jeunesse, J. de Lestrange (Université Paris XII, 2007)
  • Une éducation pour l'environnement – Vers un développement durable, A. Giordan (Delagrave, 2008)
Cet article à été écrit en collaboration avec Educasol

Educasol est un espace ouvert de renforcement et de valorisation des pratiques des acteurs de l’éducation au développement et à la solidarité internationale.

Un lieu de concertation et de positionnement des acteurs associatifs impliqués dans l’éducation au développement et à la solidarité internationale. Un espace de promotion de l’éducation au développement et à la solidarité internationale auprès des institutions. *Les principes d’action d’Educasol : - Valoriser les savoir-faire. - Encourager les diversités et les complémentarités des membres. - Faire ensemble ce qui ne peut être fait seul. - Impliquer fortement chacun des membres. *La plate-forme Educasol a pour objectifs : - Contribuer à ce que les citoyens sensibilisés par les membres de la plate-forme Educasol et par le biais d’actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale, s’engagent en faveur des relations Nord / Sud plus justes et plus solidaires. - Etre représentatif de l’ensemble des sensibilités des associations en matière d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. - Inciter les pouvoirs publics français et européens à être de manière concertée davantage engagés en matière d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale. - Renforcer les liens entre les acteurs de l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale pour mettre en valeur leur complémentarité et leurs actions. Ceci à travers 2 axes : Plaidoyer / lobbying. - Echanges, rencontres et auto-formation.

Découvrez les autres domaines de la solidarité