Insertion

DOMAINES. Demandeurs d’emploi, sans domicile fixe, personnes handicapées, anciens détenus… Les populations qui peuvent rencontrer des difficultés d’insertion sont nombreuses et variées. Mais l’insertion, qu’est-ce que c’est ? Comment l’accompagner ?

Contexte 

Définition. Qu’est-ce que l’insertion ?

L’objectif de l’insertion est de permettre aux personnes exclues de retrouver autonomie et confiance en soi, notamment par le travail, l’accès à un logement, la création d’un lien social… Les trois « piliers » de l’insertion sont l’éducation, le logement et l’emploi.

Concrètement en France, les actions sont souvent orientées vers les personnes en situation de handicap, les anciens détenus, les immigrés et les sans-abri. Ils peuvent recevoir des allocations au chômage, des aides au logement, être accueillis dans des structures d’accueil…

Quelques exemples concrets

La Croix-Rouge insertion est une initiative de la Croix-Rouge française, elle fait du développement de l’emploi un axe majeur de la lutte contre la précarité. Comme indiqué dans son rapport d’activité 2014, elle propose à des demandeurs d’emploi de renforcer ou d’acquérir des compétences transférables au monde de l’entreprise, pour un retour à l’emploi durable (exemples de missions proposées : logistique, entretien d’espaces verts, centre d’appels...).

Le Samusocial International est le principal acteur du paysage français dans ce domaine. Fédérés au sein de ce Samusocial International, les SAMUSOCIAUX locaux œuvrent dans les grandes villes et viennent en aide à la population exclue rencontrant des problèmes d’abri, de nourriture, d’accès aux soins, de souffrance psychique ou toute autre conséquence du rejet répondant aux critères définis par les objectifs et la Charte du  Samu Social International. Cette charte précise notamment le rôle de ces Samusociaux : « ce sont des dispositifs de sauvetage qui, dans les grandes villes du monde, ont pour objet d’intervenir en urgence auprès des personnes en danger, trop faibles ou trop désocialisées pour exprimer d’elles-mêmes leurs besoins. Ils ont pour objectif de leur offrir Aide – Réconfort – Assistance. Ils sont le premier maillon d’une chaîne qui va de l’urgence à l’insertion. »

Ne peut se nommer Samusocial qu’une structure apolitique et indépendante, d’aide et d’assistance qui respecte les principes qui suivent :

  • «  Préserver et rendre sa dignité à la personne en détresse physique ou sociale.
  • Assurer à la personne recueillie le droit à une protection médicale et/ou sociale répondant à ses besoins.
  • Assurer à la personne recueillie le droit à l’information, la participation et l’exercice de ses droits et devoirs civiques.
  • Aller à la rencontre des personnes en danger et leur apporter une réponse efficace et adaptée à leurs besoins. »

Malheureusement, ces actions d’aide à la personne n’existent pas partout : les populations des régimes autoritaires, militaires et des pays précaires n’ont en général pas accès à cette aide.

Au niveau international, on constate que les enfants sont la population la plus visée par les activités de réinsertion : enfants des rues, enfants soldats, enfants orphelins du Sida, etc.


Evolution 

Comment l’insertion s’est-elle développée ?

D’abord évoquée comme « insertion », notamment pour les personnes en situation de handicap, le thème de la « réinsertion » a connu un essor particulier à la fin du XXe siècle, face à la montée du chômage et de la pauvreté.

De nombreuses associations ont développé des activités d’accompagnement, de conseil et de soutien, dans le but d’aider à la réinsertion de leur public. La politique sociale du gouvernement est également de plus en plus orientée vers la réinsertion des personnes en grande difficulté. Une caractéristique significative de cette tendance : la création du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, qui est en charge de toutes les questions liées au travail et à l’insertion sociale, ainsi qu’au logement et à l’« action sociale » (conjointement avec le Ministère du logement et de l’habitat durable).


Acteurs 

Les acteurs sont issus du secteur social, socio-éducatif ou encore économique. Ils permettent d’apporter un soutien et une écoute aux personnes en situation d’insertion, en complément de l’administration publique :

Autres exemples d’acteurs de l’insertion : Mission localeEmmaüsFNARS


Métiers 

Travailler dans le domaine de l’insertion nécessite une véritable écoute et compréhension. On retrouve des métiers liés à cette particularité dans le secteur du social, de l’éducation, de la santé…

Quelques métiers : psychologue, assistant de services sociaux, conseiller en économie sociale et familiale, infirmier, chargé d’orientation et d’insertion professionnelle…

Pour retrouver des formations ou emplois dans le domaine de l’insertion, rendez-vous dans la rubrique "En faire mon métier".