Santé, médical, paramédical

DOMAINES. La santé est reconnue comme l’un des droits fondamentaux de tout être humain. Qu’est-ce que cela signifie ? Comment assurer à tous une protection médicale et paramédicale ?

Contexte 

Qu’est-ce que la santé ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « la santé est un état de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité ». Outre l’accès aux services de santé et aux médicaments, la préservation et la promotion de la santé impliquent que tous les besoins fondamentaux de la personne soient satisfaits, qu'ils soient affectifs, sanitaires, nutritionnels, sociaux ou culturels.

La Constitution de l’OMS de 1946 proclame que la « possession du meilleur état de santé qu'il est capable d'atteindre constitue l'un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale ».

Qu’est-ce que le médical ?

Le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales (CNRTL) définit le médical comme objet de la médecine, relatif à la profession médicale, qui sert à soigner ou prévenir les maladies par des produits médicamenteux.

Qu’est-ce que le paramédical ?

Le paramédical accompagne la santé et le médical, le personnel paramédical agit ainsi avec la prescription du médecin, d’après le dictionnaire Larousse. Il se divise en quatre grandes familles : les soins, la rééducation, l’« assistance technique » et l’appareillage. Ce domaine concerne de nombreux métiers comme les infirmières, les opticiens, les orthophonistes, etc.

Des besoins fondamentaux en solidarité

En solidarité, la santé, le médical et le paramédical sont des supports techniques essentiels lors des interventions humanitaires que ce soit dans un contexte d’urgence ou de développement. Plusieurs ONG ou associations interviennent dans ce domaine telles que Médecins Du Monde, une ONG médicale militante et indépendante de solidarité internationale.

Par ses programmes médicaux, Médecins Du Monde vise par exemple à :

  • Faciliter l’accès aux soins pour les plus vulnérables 
  • Appuyer les systèmes de santé nationaux pour un changement durable
  • Renforcer et former les équipes médicales nationales
  • Envoyer du matériel médical sur les terrains où les populations sont le plus touchées 
  • Lutter contre le VIH et les hépatites autrement appelée la réduction des risques
  • Lutter contre la discrimination et  permettre aux migrants de mieux s’intégrer…

Evolution 

Les populations sont globalement en meilleure santé et vivent plus longtemps qu’au cours de ces dernières décennies. Sur la planète, selon le rapport statistique de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 2012 un enfant a 6 ans d’espérance de vie supplémentaires par rapport à un enfant né en 1990. Les connaissances en la matière sont meilleures et la révolution technologique accélérée multiplie le potentiel d’amélioration de la santé au sein d’une société, mieux éduquée et en voie de modernisation.

Cependant, les progrès restent inégaux, améliorant la santé d'une grande partie du monde mais laissant de nombreux pays et populations à la traîne ou en régression. D’après le rapport statistique de l’OMS de 2014, le VIH reste la 6ème cause mondiale de décès prématuré à l’échelle mondiale, avec 1,5 million de décès.

En France, les inégalités se retrouvent surtout dans l’accès aux soins, qui reste un problème pour les populations les plus défavorisées. Au niveau international, les inégalités sont criantes entre les soins apportés aux malades et aux maladies dans un pays développé ou dans un pays en voie de développement, plus pauvre. L’OMS nous explique : « Les pays à revenu élevé disposent en moyenne de près de 90 infirmières et sages-femmes pour 10 000 habitants, tandis que dans certains pays à revenu faible, la densité de ce type de personnel est inférieure à 2 pour 10 000 habitants. »

Pour plus d’information sur les inégalités entre des pays à revenu élevé et faible, vous pouvez consulter le rapport statistique sanitaire mondial 2014 « une masse d’information sur la santé publique mondiale » ou le rapport sur la santé dans le monde 2013 « la recherche pour la couverture sanitaire universelle ».


Acteurs 

Les acteurs du secteur de la santé sont nombreux :

  • Les établissements sanitaires : établissements hospitaliers publics ou privés, établissements de soins et de prévention, établissements à caractère sanitaire comme les laboratoires d’analyse, les pharmacies, etc.
  • Le Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes : il prépare et met en œuvre la politique du gouvernement relative à la santé publique, à la solidarité, à la parité et à l’égalité hommes-femmes, à l’organisation du système de soins, etc.
  • Les organisations internationales. Exemple : Organisation Mondiale de la Santé, rattachée à l’Organisation des Nations Unies.
  • Les associations/ONG. Elles mettent en place des programmes liés à la santé, en France et à l’international, dans des situations d’urgence ou de développement. Médecins du Monde est un des acteurs majeurs de ce domaine et intervient dans plus de 60 programmes partout dans le monde.

Quelques exemples : Médecins Du MondeMédecins Sans Frontières, fondation The Global Fund

Découvrir les formations et les métiers de ce domaine dans la rubrique "En faire mon métier"

Cet article a été écrit en collaboration avec Médecins du Monde

Médecins du Monde, association médicale militante de solidarité internationale, s’engage à soigner les populations les plus vulnérables ici et là-bas, à témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, à obtenir des améliorations durables des politiques de santé pour tous.

EN SAVOIR PLUS

Découvrez les autres domaines de la solidarité